Le karaté, qu'est-ce que c'est ?

La coupe de France de karaté style SHUKOKAI du 22 mai 2011 a été l'occasion de découvrir deux aspects de cette discipline :

  • le kata, la partie technique du karaté;
  • les kumités, la partie combat avec règles et protection pour la sécurité des participants.

 

Nous vous proposons d'y revenir plus en détail afin de mieux les comprendre.

(reprise de l'article paru dans le bulletin municipal n°85 de Santeny - mai 2011).

 

Qu'est-ce qu'un kata ?

Le kata en japonais signifie "la forme codifiée" : il s'agit d'un ensemble de mouvements spécifiques et techniques que les enfants vont devoir présenter aux arbitres.

Chaque enfant va exécuter une série de katas visant à déployer toutes les techniques acquises au cours de ses années de formation, en mettant toute l'énergie, le rythme, la puissance et la maîtrise de soi dont il dispose.

Qu'est-ce qu'un kumité ?

Le kumité ou combat : c'est le moment où deux techniques, deux volontés et deux corps s'affrontent. Le kumité se pratique donc face à un partenaire et non plus seul face aux arbitres.

 

Les attaques autorisée dans la voie sportive sont libres et non définies. Les échanges entre adversaires sont aussi divers que les adversaires présents le jour de la compétition. Le combat peut avoir des coups plus ou mois prononcés en fonction de l'age, de la catégorie mais aussi de l'endroit du corps visé. Les protections sont donc absolument nécessaires afin de préserver l'intégrité physique des compétiteurs. Toutefois, afin de prévenir tout éventuel accident occasionné par le combat, il faut savoir que celui-ci est régi lui aussi par une réglementation bien précise. Certains coups sont interdits de façon à ce que le participant s'épanouisse au mieux lors du combat, joue avec les capacités physiques de son adversaire, mais ne prenne aucun risque physique grave.

 

Le combat donne donc l'occasion au participant d'utiliser ses capcités physiques et mentales (endurance, résistance face au sttress et à l'adversaire, techniques, rapidité d'exécution).

 

La compétition, de par son entraînement spécifique, fait progresser le karatéka mais surtout l'enfant ou l'adolescent qui doit apprendre à réagir spontanément face à l'imprévu et l'inconnu.

 

+Olivier

Écrire commentaire

Commentaires : 0