Battle Royal

Ca y est, c'est l'escalade !

 

Philippe répond à Jean ; c'est du lourd, on sent l'expérience !!!

 

Le titre du billet fait bien sûr référence à ceci ! Le titre initial pour les connaisseurs était "The count meets the Duke". Je vous laisse imaginer qui de Philippe ou de Jean est le Duc ou le Comte ...

 

 

Mes souliers

Il arrive bien des histoires à mes souliers,

Je n'arrive pas à en croire mes pieds

C'étaient de jolies chaussures qui avaient beaucoup d'allure

Mais ce matin, en les regardant bien

Y'a un trou sur le devant de ma chaussure

Un chewing-gum collé en dessous

Y'a une tache sur le dessus de la fermeture

Et derrière, la couture se découd

Devant, derrière, dessus, dessous

Elles sont cassées d’un peu partout

Mes chaussures n'étaient pourtant pas très usées,

Je ne sais pas ce qui s'est passé ?

C'était peut-être à Fontainebleau où j’ai grimpé

Qu'elles ont été un peu trop malmenées.

Ce n'est vraiment pas facile de bien marcher

Dans cette chaussure qui me baille au pied,

Je prends l'eau dans les rigoles, je trébuche et je flageole,

Qu'on les répare ! avant que je n’y laisse une guibole

Et que je ne puisse plus marcher avec Nicole !…

 

Inspiré par les enfants accompagnés

Qui m’ont suivi d’une belle foulée

Pour cette grande journée du Téléthon

Où ils se sont donnés avec passion…..

12-2006

 

Philippe 


 

Mis en page par Olivier+


Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    Josiane (mercredi, 21 novembre 2012 03:27)

    Vite, réparez ces vieux souliers qui ont beaucoup voyagé,sinon vous deviendrez un va-nu-pieds, incapable de marcher dans les prés, de piétiner la lune et de danser avec les fées (D'après Félix Leclerc)

  • #2

    CARMELINA (mercredi, 21 novembre 2012 14:11)


    au suivant de ces "monsieur jourdain"et à quand l'édition de tous ces chefs-d'oeuvre ?
    voilà une idée pour une nouvelle activité A.C.S!!!

  • #3

    Michèle ABOUDARAM (mercredi, 21 novembre 2012 18:46)

    Chacun prend son pied comme il peut ; c'est sûr, quand on se déchausse, ça délasse.

  • #4

    Michel AZZARELLO (jeudi, 22 novembre 2012 11:58)

    Je comprends que tes chaussures ne te plaisent plus. Tu peux toujours me les donner