La succession du bureau de l'ACS

 

6 ans déjà.

Au mois de Novembre, vous élirez un nouveau bureau.

 

Le moment est venu d’aborder la succession du bureau de l’ACS.

Un peu de contexte

Le bureau actuel a été élu en novembre 2011. Il a succédé à la présidence de Marcel Giry qui lui-même avait remplacé Claude Delon, fondateur de l’association en 1965.

 

L’association compte aujourd’hui entre 400 et 450 adhérents répartis dans une vingtaine de clubs. Elle est gérée essentiellement par des bénévoles qui sont au centre de l’action de l’association.

 

Le président actuel, Olivier CASTETS, son épouse et secrétaire Isabelle ainsi que Michèle ABOUDARAM, la trésorière ont décidé de ne pas renouveler leur mandat pour des raisons professionnelles et personnelles. Il s’achèvera à l’assemblée générale du 24 nov. 2017.

Que va-t-il se passer à l'AG de décembre ?

Après concertation, l’ensemble du bureau actuel ne renouvellera pas son mandat.

 

A ce jour personne ne s’est fait connaître pour prendre la suite.

 

La taille de l’association nécessite impérativement l’élection d’un président, d’un secrétaire et d’un trésorier. Votre présence est donc capitale pour décider de l’avenir de l’association.

 

Au cas où un nouveau bureau serait élu, les bénévoles de l’actuel bureau apporteront toute l’aide nécessaire à la transmission des dossiers.

Que faire sans président ?

Nos statuts ne prévoient pas la situation de carence de la présidence mais une association doit avoir un représentant légal en particulier lorsqu’elle est employeur. Nous avons actuellement 5 salariés.

 

Dans ce cas de carence, les conseillés juridiques encouragent alors à la dissolution rapide de l’association.

 

Nous pourrions alors terminer l'année scolaire en cours avec un conseil d’administration en charge de l’association puis une assemblée générale extraordinaire pour prononcer la dissolution.

Quelles conséquences pour les clubs ?

L'ACS est une association multi-activités (clubs). Sans association, les clubs n'ont plus de cadre légal pour exister.

  • Les personnes et locaux ne sont plus assurés.
  • L'effet de volume qui a permis de mutualiser des achats et des bénévoles disparaît.
  • Les salariés seront licenciés.
  • Les clubs qui souhaitent continuer de fonctionner devront s'organiser en association (bureau, AG,...) et demander individuellement une subvention.

L'ACS propose aussi des activités à tous les Santenois (bibliothèques, expositions, jeux...) au mieux, certaines seront reprises par la municipalité, au pire, tout disparaîtra.

Que faire ?

Je viens de vous dresser un tableau très sombre mais je suis sûr que personne ne veut aller à la dissolution.

La solution est simple :

se motiver et s'engager pour continuer à faire fonctionner l'ACS.

 

Cet engagement n'est pas à durée illimitée, le mandat vaut pour 1 an et le bureau actuel vous soutiendra pour la prise en main de l'association.

Vous pouvez contacter les responsables de vos clubs ou directement les membres du bureau par la page contact.

 

J'attends de vos nouvelles avec impatience !


Autres articles qui pourraient vous intéresser :

S'inscrire aux mises à jour par mail

L'association


Écrire commentaire

Commentaires : 7
  • #1

    jean-pierre lemee (lundi, 09 octobre 2017 11:27)

    Activités peinture : il est clair que j'ai quitté l'ACS pour rejoindre des associations sans tutelle ,je suis d'ailleurs attaché a un bureau particulièrement.Aujourdh'ui la plupart des activités sont indépendantes (sport et loisirs ont disparu ,j'irai jusqu'à dire que "sculpture et peinture se séparent également,la liberté et la rapidité d'action étant prioritaires,ainsi que la gestion des budgets.Les résultats ,dans notre domaine artistiques sont la..(expos,sorties,création de communauté d'artistes en département, communication réseaux sociaux,comptes rendus de réunions systématiques,.et planings !.) Je ne parle ici que de l'activité "création artistique", dont je m'occupe particulièrement sur le département (et plus) L 'ACS dans ce domaine ne présente aujourd'hui aucun intérêt, devenu un concept bien atypique...Maintenant, je ne me prononcerai pas sur les autres activités....mais je crois savoir qu'il y a de plus en plus "d'indépendants",ce que j'ai pu constater dans différents forums.
    Maintenant, et avant toute chose,je tiens vraiment a saluer les membres de l'ACS qui ont effectué un énorme travail, conséquence des "multiactivités"...et ceci meme si je n'ai pas partagé pleinement les orientations (ce qui est légitime ,défendant mes activités qui ne cessaient de se déveloper par ailleurs et devant "partager le systeme mutuelle "
    Donc je comprends cette décision,et je leur adresse un grand coup de chapeau pour toutes ces années effectuées au bureau. Amicalement.

  • #2

    Olivier (lundi, 09 octobre 2017 13:15)

    Merci pour ce message.
    Je pense que tu fais fausse route : l'ACS n'est pas un concept atypique, bien au contraire :
    - Qui fait quoi à Sucy en Brie (+ de 400 familles)
    - Arc en ciel à Boissy Saint Léger
    - Rencontres Marollaise
    - USC à Lésigny
    J'ai aussi un peu de difficulté à comprendre ce qui est la tutelle dont tu parles. L'ACS a toujours été ton association et tu faisais partie de son conseil d'administration.

  • #3

    jeanine tastet (lundi, 09 octobre 2017 17:58)

    Loin de moi l'idée de créer la polémique avec Jean - Pierre Lemee mais je pense aussi très clairement que l'ACS n'est PAS DU TOUT un concept atypique mais un concept NECESSAIRE dans le monde actuel , plus que jamais !

    L'ACS peut continuer et DOIT continuer !!
    Vous , qui partagez le "concept " , faites vous vite connaître .


  • #4

    Michèle ABOUDARAM (mercredi, 11 octobre 2017 08:19)

    Merci pour le coup de chapeau aux membres du bureau. Personnellement, je ne vous le retourne pas. Même si vos propos sont enrobés de miel, on y sent bien votre rancune, et la taille de votre égo par rapport à votre talent. Certes, à votre grande déception nous n'avons pas mis en valeur l'atelier peinture dont vous étiez l'animateur , et de ce fait membre du conseil d'administration, pendant plusieurs années. Au cours des 2 ou 3 dernières années de vos prestations à l'ACS, vous n'avez eu de cesse de dénigrer notre système d'administration, voire mettre des bâtons dans les rouages pourtant bien huilés de notre gestion, allant jusqu'à faire contrôler notre compte d'exploitation par un de vos amis "expert-comptable". Ce Monsieur n'était pas spécialiste de la compta des assos dites "loi 1901" ; pour un peu, il nous aurait fait reverser la T.V.A !
    Non, Monsieur J.P. Lemée, l'ACS n'a jamais eu vocation à promouvoir exclusivement la peinture comme seul art de haute importance sur Santeny. Non, Monsieur J.P.Lemée les subventions ne sont pas plus dédiées au financement exclusif de cette activité et ses expos, mais bel et bien pour favoriser les multiactivités sportives et créatives, en particulier pour les enfants.
    Que faites-vous de ces enfants les mercredis et samedis, des difficiltés des familles défavorisées, lors de vos expos ?
    Si vous aviez un peu plus d'altruisme et d'humilité, vous devriez crier avec nous, les bénévoles qui ne retirons aucune gloire de nos engagements :

    Vive les assos "mutualistes" - Vive l'

  • #5

    Michèle ABOUDARAM (mercredi, 11 octobre 2017 08:24)

    suite et fin du message précédent :

    Vive les assos "mutualistes" - Vive l'A.C.S. SANTENOISE

    Michèle Aboudaram
    Trésorière de l'association.

  • #6

    jean-pierre lemee (mercredi, 11 octobre 2017 11:44)

    Bien compris. C'est pourquoi ,j'ai rejoint d'autres associations,bien entendu indépendantes,connues et performantes, totalement indépendantes dans ce domaine ou nous gérons notre budget,nos planings,notre communication,nos relations avec les services culturels.Il suffit de regarder les réseaux sociaux ou notre communauté d'artistes est tres unie dans tout le département...et soutenue par des "communicants "....(elus notamment )


    Maintenant (,et compte tenu de tous les contacts que je peux avoir,) si l'ACS arrivait a sombrer il ne serait quand meme pas dramatique,de "saucissonner" les activités ! il y a plus de 130 associations a Sucy, bien souvent entre 40 et 60 en plus petites villes. ?
    (amicales,assocs,collectifs.. il me semble d'ailleurs qu'a Santeny il n'y a pas que l'ACS .
    Par contre il faut faire vite...;etre tres "pragmatique ".

  • #7

    Une adhérente bénévole de l'ACS (mercredi, 11 octobre 2017 23:16)

    "Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement ".
    S'il vous plaît, Monsieur LEMEE, par respect pour vos lecteurs, je vous prie de bien vouloir soigner la grammaire et la ponctuation de vos phrases.
    La forme faisant défaut, le fond en devient indigeste.
    Une adhérente de l'ACS qui n'en peut plus de vous lire.
    Salutations.