· 

Marcel nous a quitté

 

Marcel nous a quitté le 4 avril.

 

L’aventure de Marcel à l’ACS commence peu de temps après la création de l’ACS.

Nouvel élu Santenois en charge de la Jeunesse et des Sports, il prend en charge vers 1975 le handball en mal d’animateur au sein de l’ACS. L’aventure dure 7 ans et le club regroupe, dans ses belles heures, plus de 70 pratiquants.

 

Soucieux de former et de faire grandir les jeunes Santenois, il anime le club multimédia pendant que Françoise s’occupe de la bibliothèque adulte.

 

En mars 2000, Claude Delon, alors président de l’ACS, lui donne la responsabilité d’éditer le livre des 35 ans de l’ACS qui sort en octobre 2001, juste pour la retraite de Claude et Ginette. 

 

A la suite, Il prend la présidence avec Françoise au secrétariat.

De nouveaux clubs et ateliers s’ouvrent. L’ACS étend ses activités.

 

Les Santenois se souviennent :

  • des concours de cuisine
  • des concours de belote
  • des 40 ans de l’ACS en 2005
  • des 45 ans de l’ACS en 2010 avec les démonstrations des clubs et l’exposition des ateliers créatifs
  • de la coupe de France de karaté au gymnase des 4 saules
  • des compétition de judo interclubs à Montanglos

Soucieux d’assurer l’avenir de l’ACS, il me transmet le flambeau fin 2011 avec une équipe de bénévoles investis et motivés.

 

Une particularité de sa présidence est liée à sa compréhension profonde des objectifs de l’association et en particulier au rejet de la professionnalisation des clubs :

  • pas de production à vendre de manière récurrente dans les clubs créatifs
  • pas de représentations multiples des pièces de théâtre à l’extérieur de Santeny (les clubs ne se transforment pas en troupe)

Les clubs sont des lieux d’apprentissage et de développement, pas des lieux de production.

 

Je me souviens des réunions de bureau chez lui avec Christian, jean-Pierre et Françoise. Toujours bon enfant et à l’écoute, avec la volonté ancrée de promouvoir les bénévoles de l’association.

 

Chacun d’entre nous se souviendra d’un homme bon, dynamique et engagé au service de notre village.

 

Les Santenois ne t’oublieront pas.

 

Olivier

 

Alain Pinçon nous propose un hommage issu de ses archives.



Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    régine saab (dimanche, 17 avril 2022 20:07)

    Bonsoir ,condoléances à sa famille et merci a Alain pour ces belles archives que je découvre , une belle personne qui a donné beaucoup pour la ville .

    Régine Saab ( parenthèse théâtre / impro )

  • #2

    Claudine Rebequet (lundi, 18 avril 2022 21:05)

    Merci Alain pour ce oartage d'émotions. Toutes mes condoléances à Françoise et sa famille. Nous lui devons beaucoup. Merci Marcel.